Des chrétiens d’Orient aux chrétiens de l’Est en passant par Kiev et Lviv
Récit de voyage d'Antoine Fleyfel en décembre 2021
24 février, 2022 par
Des chrétiens d’Orient aux chrétiens de l’Est en passant par Kiev et Lviv
Sophie Nouaille

A l’heure où l’Ukraine est prise en étau dans un conflit, attaquée par la Russie, toutes nos pensées vont au peuple ukrainien.  Ce récit de voyage s'est déroulé en décembre dernier. 

Ce grand pays chrétien n’a pas laissé indifférent l’Institut chrétiens d’Orient. En effet, en décembre dernier, Antoine Fleyfel directeur de l’Institut chrétiens d’Orient s’est rendu en Ukraine, principalement à Kiev et à Lviv pour concrétiser un accord entre l’Institut chrétiens d’Orient et l’Université catholique d’Ukraine et plus précisément avec l'Institut d'études œcuménique, sous la direction de Pavlo Smytsnyuk.

Pour s’imprégner du pays, le voyage s’est déroulé en plusieurs étapes significatives. Il faut également rappeler d'emblée que l'Œuvre d’Orient apporte depuis longtemps son soutien à l'Église greco-catholique d'Ukraine et que l’Université catholique d’Ukraine est née après le démantèlement de l’Union soviétique.

Pour l’ICO qui propose des enseignements ciblés sur les chrétiens du Proche-Orient, il est très important de s’intéresser également à la situation des chrétiens des pays de l’Est et de comparer les données sociopolitiques et religieuses dont les dynamiques peuvent être parfois contraires mais dans dans des cadres politiques qui pourraient se ressembler.

De fait, l’Ukraine est au cœur d’une rencontre assez explosive entre l’Orient et l’Occident, avec un pays qui réclame la démocratie mais avec une société qui est aussi divisé dont l’histoire et l’identité est pour une part liée à la Russie. A contrario, la dynamique de l’Église greco-catholique est pleine d’espérance ! Elle est porteuse de projets et d’une vision vers l’avenir et qui pense aux prochaines générations !

A son arrivée en Ukraine le 7 décembre, Antoine Fleyfel a été accueilli par le père Roman, prêtre marié comme la grande majorité des prêtres greco-catholiques du pays. Le lendemain avant d’entamer les rencontres programmées, il a pu visiter la Cathédrale sainte Sophie de Kiev, construite au XIe siècle sur le modèle de sainte Sophie de Constantinople, aujourd’hui transformée en musée.

Direction ensuite le 8 décembre pour le séminaire de Kiev à la rencontre des séminaristes pour leur parler de la situation des chrétiens au Proche Orient et l’ICO. Des dizaines de jeunes hommes se préparent là au sacerdoce, signe de la vitalité de la vie religieuse en Ukraine.

Départ ensuite pour Lviv, à 500 km de Kiev en train. Premier rendez-vous de cette étape, la rencontre avec 120 séminaristes de Lviv puis ce sont les prêtres ensuite très nombreux qui ont montré un vif intérêt pour l’Institut. Le 10 décembre, Antoine Fleyfel a pu intervenir à l’Université catholique d’Ukraine en y donnant un séminaire sur la théologie contextuelle arabe et en y présentant l’ICO

Durant ce voyage très symbolique, Antoine Fleyfel conclut que l’Orient et l’Est ne sont pas si éloignés. Saint Charbel par exemple est connu partout en Ukraine ! Des reliques du saint se trouvent même à Lliv tout comme un manuscrit du Notre Père en langue syriaque. L’Église greco-catholique est une Église persécutée, Église martyre, interdite jusqu’à la fin de l’ère soviétique. Beaucoup d’évêques et de prêtres ont été tués. Mais aujourd’hui, elle est bien vivante !   

Le directeur de l’ICO dit lui-même qu’il n’est pas revenu indemne de ce voyage, pas le même en tout cas ! C’est un séjour de découverte qui ouvre de riches perspectives pour l’institut,  qui permet d’élargir la réflexion et de comprendre cette réalité ukrainienne de manière beaucoup plus pertinente. « Gloire à Jésus Christ » et « Gloire pour toujours », telles sont pour finir les salutations de Noël échangées entre les gens pour se dire bonjour ! De belles traditions encore vivantes à Lviv notamment !

Propos recueillis par Sophie Nouaille à partir du récit de voyage
d’Antoine Fleyfel, directeur de l’ICO. 

Crédits Photos ©ICO

Partager ce poste
Archiver