3 - GÉOPOLITIQUES DES RELIGIONS 

      François Mabille 

Argumentaire 

Longtemps ignorés par les spécialistes des relations internationales, les acteurs religieux ont connu un regain d’intérêt à la fin des années 70. En 1979, quatre événements marquants : la lutte afghane mobilisant l’islam contre l’invasion soviétique, la révolution iranienne, l’élection de Jean-Paul II et la nouvelle ostpolitik du Saint-Siège, puis en 2001 les attentats du 11 septembre, ont marqué la présence renouvelée des religions comme acteurs et facteurs des relations internationales contemporaines. Aujourd’hui, les acteurs religieux sont souvent intégrés dans les approches du multilatéralisme onusien, agissent dans des contextes de crise et de post-crise, tandis que les politiques étrangères de certains États utilisent les réseaux religieux comme vecteurs de leur soft power. Mais les États sont également désormais mis au défi des minorités religieuses, entre respect de la liberté de religion, homogénéité culturelle et enjeux de pouvoir/gouvernance. Les acteurs religieux, en tant que prescripteurs, ont également des modes d’inscription spécifique dans les relations internationales à travers des réseaux et des activités qui ont un impact indéniable dans le domaine de la tolérance, de la paix, de l’environnement ou de la solidarité internationale. Le cours s’attachera, dans une dimension comparative, à expliquer la présence multiforme des acteurs religieux dans le monde contemporain.


Plan du cours

I. Leçon inaugurale : Comprendre les religions. Relecture croisée de Michel Meslin et Émile Poulat  

II. Les religions dans le cadre onusien

III. Politiques étrangères, utilisation de la religion comme exercice du soft power, populismes religieux : approche géopolitique comparée 

IV. Géopolitique du christianisme en Europe de l’Est : les chrétiens d’Europe de l’Est au défi de l’histoire

V. Géopolitique du Saint-Siège

VI. Géopolitique de l’islam

VII. Le multilatéralisme religieux : structures internationales de dialogue entre acteurs religieux  

VIII. Géopolitique des chrétiens d’Orient

IX. Les processus de radicalisation

X. Religions et Common Goods

 

Pédagogie et méthodologie 

Le cours s’appuiera sur un ensemble de lectures préalables à chaque leçon, dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire (histoire, anthropologie, sciences politiques) ; chaque séance fera l’objet d’une brève synthèse des travaux de recherche en cours sur le sujet. 

Bibliographie

 • Jean-Pierre Bastian, Françoise Champion et Kathy Rousselet (dir.), La globalisation du religieux,                             L’Harmattan, Paris, 2001.

 • Denis Lacorne, Justin Vaïsse, Jean-Paul Willaime (dir.), La diplomatie au défi des religions – Tensions,                  guerres, médiations, Odile Jacob, Paris, 2014. 

 • Alain Dieckhoff et Philippe Portier (dir.), Religions et politique, Sciences Po Les Presses, 2017.

 • Religions et géopolitique. Hérodote, no 106, 2002.

 • B. Botiveau, J. Cesari, Géopolitique des islams, Ed. Economica, 1984.

 • Les évangéliques à l’assaut du monde. Hérodote, no 119, 2002.

 • Bruno Duriez, François Mabille et Kathy Rousselet (dir.), Les ONG confessionnelles, religions et action               internationale, L’Harmattan, Paris, 2007.

 • Antoine Fleyfel, Géopolitique des chrétiens d’Orient, L’Harmattan, Paris, 2013.

 • Jean Baubérot, Philippe Portier et Jean-Paul Willaime (dir.), La Sécularisation en question - Religions et             laïcités au prisme des sciences sociales, Garnier, 2019.


Validation 

Travail écrit sur un sujet préalablement défini avec l’enseignant.


Informations pratiques

(Code Enseignement S1-B3)  

Calendrier semestre 1

  • Septembre : 14, 21, 28

  • Octobre : 05, 12, 19

  • Novembre : 09, 16, 23, 30

  • Décembre : 07, 14

Durée du cours 

 24h (12 séances de 2h)

A distance 
et en présence 

Horaires 

Mardi  17h-19h

Inscription