24 -Figures et courants de la citoyenneté au Proche-Orient

         Josef Maalouf, Sayed Matar et Amin Elias    

Argumentaire 

Le contexte géopolitique au Proche-Orient connaît depuis quelque temps un revirement extrêmement périlleux. Dans cette situation confuse, les chrétiens d’Orient sont confrontés – avec d’autres communautés–, en raison de leur déclin démographique, à un défi sans précédent dans leur histoire. L’approche confuse de la citoyenneté dans la plupart des pays arabes a rendu leur vie difficile, à laquelle il faut ajouter le recul spectaculaire de leur niveau de vie. L’arrivée de Daech en 2012 et la formation des partis politico-religieux dans la région ont contribué à affaiblir les chrétiens et les autres minorités d’Irak, de Syrie et du Liban. Le système confessionnel du Liban a créé des communautés repliées sur elles-mêmes – le même phénomène se reproduit peu à peu en Irak et en Syrie – à tel point que la notion de citoyenneté est refoulée à l’arrière-plan.  

En revanche, des tentatives louables frayent leur chemin pour convertir les « États » de cette région à la démocratie et à la vraie citoyenneté, comme les documents de l’Organisation Adyan (Religions) au Liban, sur la citoyenneté inclusive dans la diversité (mais le rayonnement touche plusieurs pays arabes), le document Al-Azhar, où il est question de mettre en valeur la citoyenneté pour tout le monde indépendamment des appartenances religieuses et ethniques, ou le document Nous choisissons la vie, composé par un groupe de plusieurs pays arabes, qui s’inscrit dans la même mouvance, sans oublier les nombreux penseurs, chrétiens et musulmans, de toute la région, qui plaident pour des États civils, où des notions comme minorité ou majorité ne figurent plus dans leur langage annonçant la configuration d’un nouvel avenir, basé sur la liberté, l’égalité et la particularité au sein de ces sociétés.

Seule l’instauration des États démocratiques au Proche-Orient, où les lois sont appliquées équitablement à tout le monde, pourrait faire sortir cette région de sa régression et de son embourbement sur le plan humain et social d’une part, et permettrait à ceux et celles qui se sentent marginalisé (es) ou menacé (es) de vivre en paix.  


Plan du cours

Introduction générale : Citoyenneté : enjeux, identités, nationalisme arabe, l’islam entre modernité et tradition, place des chrétiens au Proche-Orient

Premier axe : Le Proche-Orient au carrefour de plusieurs civilisations

  • Première séance : Contexte géopolitique : de la campagne de Napoléon jusqu’à nos jours

  • Deuxième séance : Renaissance arabe et modernité : échec ou réussite

  • Troisième séance : Les retombées du colonialisme sur l’esprit arabe : le cas de la Palestine

Deuxième axe : Avenir des minorités chrétiennes et non-chrétiennes dans le conflit entre sunnites et chiites au Proche-Orient

  • Quatrième séance : Le repliement identitaire, religieux et ethnique, après la chute du communisme

  • Cinquième séance : Situation politique des chrétiens au Proche-Orient : problème de l’immigration

  • Sixième conférence : Le printemps arabe et ses retombées sur les chrétiens du Proche-Orient

  • Septième conférence : Majorité et minorité dans la notion de citoyenneté (dhimmitude sous-jacente)

Troisième axe : Vers une citoyenneté libératrice au Proche-Orient

  • Huitième conférence : Les dérives du multiculturalisme au sein des pays du Proche-Orient 

  • Neuvième conférence : Document Al-Azhar sur la citoyenneté et la vie commune 

  • Dixième conférence : Le rôle de l’Organisation Adyan (Religions) et le document Nous choisissons ensemble dans la propagation de la citoyenneté au Proche-Orient. 

  • Onzième conférence : La confédération démocratique serait-elle une solution dans les pays du « croissant fertile » ?


Pédagogie et méthodologie 


Bibliographie

  • Georges CORM, Pour une lecture profane des conflits, Paris, La Découverte, 2012.

  • Sayed MATAR : Charles MALIK. Un défenseur des droits de l’homme, Paris, l’Harmattan, 2017.

  • Antoine Fleyfel : Géopolitique des chrétiens d’Orient. Défis et avenir des chrétiens arabes, Paris, L’Harmattan, 2013.

  • Mouchir AOUN, Charles CHARTOUNI, Antoine FLEYFEL, Pour un nouveau pacte au Liban, Paris, L’Harmattan, 2021.

  • Joseph MAALOUF, Le désordre éthique mondial. Lecture géopolitique de Proche-Orient, Paris, L’Harmattan, 2022.

  • Fernand BRAUDEL, Grammaire des civilisations, Paris, Arthaud, 1987.

  • Amin MAALOUF, Les identités meurtrières, Paris, Grasset, 1998.

  • Amin MAALOUF, Le dérèglement du monde, Grasset, 2009

  • Le Groupe "Nous choisissons la vie". Les chrétiens du Moyen-Orient : vers le renouvellement des choix théologiques, sociétaux et politiques, Beyrouth, 28 septembre 2021

  • Le document Al-Azhar : Déclaration d’Al-Azhar sur la citoyenneté (en arabe).

  • Adyan (Religions) « Charte nationale pour l’éducation au vivre ensemble au Liban dans le cadre de la citoyenneté inclusive de la diversité », Signée le 15 mars 2013.

Validation 

 Travail écrit de 5 à 7 pages 


Informations pratiques

(Code Enseignement S1-H24)  

Calendrier semestre 1  

  • Septembre : 12, 19, 26 

  • Octobre : 03, 10, 17

  • Novembre : 07, 14, 21, 28

  • Décembre : 05, 12

 

Durée du cours 

 24h (12 séances de 2h)

A distance

Horaires 

Lundi  18h-20h